Les idées reçues sur les pompes à chaleur

Publié mardi 03 juillet 2018 Commenter 0
pompe 78

Sommaire

Une question sur cet article ? Posez là sur qrmaison.com

La pompe à chaleur est un dispositif qui, compte tenu de son utilité et des économies d’énergie qu’elle permet de réaliser, est présent dans bien des ménages.

Entre cherté, difficulté d’entretien et excès de bruit lors de son fonctionnement, les idées reçues qui lui sont prêtées sont nombreuses. Pourtant, il n’en est rien. Ce qu’il faut savoir à ce sujet, c’est dans les lignes qui suivent.

Les idées reçues sur la PAC air-eau

Nombreux sont ceux qui pensent à tort que la pompe à chaleur air-eau fournit de l’eau chaude sanitaire. En effet, le fait qu’elle chauffe une habitation par injection d’eau chaude dans un circuit de chauffage n’est pas synonyme d’une capacité à fournir de l’eau chaude sanitaire. Cela ne peut être possible qu’en reliant la pompe à un système de production d’ECS tel le chauffe-eau thermodynamique. Sur www.e-travaux.com des idées de prix liées à ce système sont proposées.

De même, ceux qui pensent que les PAC air-eau sont trop bruyantes, ne sont pas des moindres. Pourtant, le constat est tout autre. En réalité, ce n’est qu’au niveau de sa partie extérieure où se font la capture et l’extraction des calories de l’air que cette pompe à chaleur émet un bruit de fond propre à tous les modèles de dispositif de chauffage. Mieux, l’intensité est largement supportable, surtout avec les versions récentes dont le ronronnement est plutôt discret.

Par ailleurs, certains utilisateurs soutiennent l’idée selon laquelle une PAC air-eau n’assure pas la climatisation. Une telle conception est en partie fausse, puisqu’il faut distinguer entre ce modèle de pompe à haute température et un autre à basse température. Les deux ont leurs spécificités et c’est la version basse température qui permet d’inverser le processus de chauffage en réfrigérant une habitation en cas de besoin. Vu sous cet angle, la pompe à chaleur air-eau fait de la climatisation.

En outre, les solutions de chauffage font bénéficier du crédit d’impôt. Et c’est le cas de la PAC basse température, contrairement à la conception majoritaire. En effet, grâce à son COP supérieure à 3,3, ce modèle de pompe est éligible au crédit d’impôt à hauteur de 30%. En revanche, les versions réversibles n’en bénéficient pas, vu qu’elles permettent aussi de climatiser, ce qui ne s’inscrit pas dans la logique du crédit d’impôt qui encourage les économies d’énergie. Sur nidouillet.com, les avantages d’une habitation écologique sont d’ailleurs abordés.

La dernière idée reçue relative à la pompe à chaleur air-eau est qu’elle n’est pas une énergie renouvelable, ce qui en partie est faux. Et pour cause, dans son principe de fonctionnement, le but de la PAC air-eau est d’injecter une quantité d’énergie et d’en récupérer 4 fois plus en termes de calories que la même proportion aurait pu permettre de produire. L’habitation est du coup autonome et participe donc au développement durable. Seulement, il ne s’agit pas d’une énergie renouvelable à proprement parler, puisqu’elle fonctionne à base d’électricité.

Les idées reçues sur la PAC air-air

D’aucuns estiment que la pompe à chaleur air-air est plus onéreuse que les dispositifs de chauffage traditionnels. S’il est vrai que cette PAC est plus coûteuse que les chaudières classiques, il faut dire que son fonctionnement est basé sur une source d’énergie gratuite. Elle capte les calories à l’extérieur pour les restituer sous forme d’air chaud. Afin de réaliser plus d’économies d’énergie, elle est dotée de détecteurs de mouvement, et ajuste donc la puissance selon la présence humaine.

Aussi, l’idée selon laquelle une PAC air-air n’est pas une énergie renouvelable est en réalité fausse en partie. Cette pompe à chaleur chauffe et climatise, autant qu’elle offre un avantage important en termes de confort. Mais elle consomme assez d’énergie, son côté écologique n’est donc pas mis en valeur. Ceci étant, dans son fonctionnement, ce dispositif est économe en énergie dans la mesure où elle utilise l’énergie de l’air extérieur pour chauffer l’intérieur de l’habitation.

De même, le fait de penser que la PAC air-air n’est adaptée qu’aux maisons individuelles est aussi une erreur, dans la mesure où il en existe de toutes sortes et de toutes tailles. Certains modèles de cette pompe à chaleur peuvent alimenter une maison de plusieurs pièces, alors que d’autres s’adapteraient à un studio ou à une surface plus restreinte. La principale condition pour disposer d’une PAC air-air est d’avoir un espace extérieur assez aéré.

Il est aussi important de savoir que la PAC air-air n’est pas bruyante ; le tout dépend du modèle adopté. Les plus anciens ont un ronronnement plus fort, à l’opposé des versions modernes. De plus, ce système de chauffage est facile à entretenir contrairement à ce qui s’en dit, car il fonctionne durablement avec peu d’entretien. En moyenne, une visite d’entretien par an par un professionnel est obligatoire afin de vérifier le circuit de fluide frigorigène et de réparer les éventuelles usures. Désireux d’en savoir plus sur la pompe à chaleur ? Rendez-vous sur cette page.

Posez toutes vos questions sur cet article

Vous vous posez une question sur l'article "Les idées reçues sur les pompes à chaleur". Posez la sur qrmaison.com, notre site communautaire sur les travaux et la maison

Découvrez ces autres articles
Réagissez à cette article
Des questions sur vos travaux ?

Vous avez une question sur vos travaux ? Posez-les sur qrmaison.com. La communauté vous répond rapidement avec précision.

Posez votre question