Les piscines naturelles : un bassin bio dans votre jardin

Publié jeudi 07 juin 2018 Commenter 0
piscine naturelle

Sommaire

Une question sur cet article ? Posez là sur qrmaison.com

La piscine naturelle ou biologique est une alternative intéressante à la piscine traditionnelle puisqu'elle respecte l'environnement en diminuant l'utilisation de produits corrosifs et développe la flore. Cependant, avant de plonger dans votre nouvelle piscine naturelle, au milieu des nénuphars et des libellules, découvrez comment elle fonctionne et quel type d'écosystème choisir.

Le fonctionnement de la piscine naturelle

Avant de construire votre piscine naturelle, prenez le temps de penser à son emplacement. Cette dernière a besoin de soleil pour alimenter les plantes mais trop de chaleur peut nuire à leur survie. Optez alors pour un endroit semi-ombragé. Renseignez-vous auparavant à la mairie qui vous donnera des informations sur la maison et vous indiquera si la zone est constructible ou non.

La piscine naturelle se divise en trois zones bien distinctes :

La zone de baignade qui est équipée d'un filtre à sable, d'un écumoire, d'un compartiment de sédimentation et d'un filtre UV.

La zone de lagunage, moins grande que la zone de baignade, accueille les plantes qui filtrent ainsi l'eau. Il s'agit ici d'un système naturel d'épuration et de filtration par le biais de micro-organismes, des algues et des plantes aquatiques.

La zone de régénération, qui est facultative, accueille souvent une cascade pour aérer le bassin et oxygéner l'eau.

L'eau circule selon un trajet spécifique entre les différentes zones de la piscine. Une pompe est conseillée afin d'amorcer le processus mais la circulation peut se faire naturellement par gravité puisque le bassin de lagunage est placé plus en hauteur que le bassin de baignade. Cette circulation s'effectue environ deux fois par jour de façon à avoir une eau propre et transparente. Ces trois zones développent un écosystème au sein de la piscine naturelle. Ce processus garanti ainsi un équilibre indispensable à la qualité de l'eau du bassin de natation.

Si vous souhaitez chauffer l'eau de votre piscine, vous pouvez opter pour des capteurs solaires qui garantissent un respect de l'environnement. Cependant, plus l'eau sera chaude, plus l'équilibre biologique de la piscine sera dur à atteindre.

Quel entretien ?

Bien que les plantes assurent un nettoyage naturel de l'eau, il est néanmoins nécessaire de procéder à un entretien régulier du fond et des parois de votre piscine afin de retirer les algues qui ont pu s'y déposer ainsi que les feuilles mortes et les fleurs qui flottent à la surface de l'eau. De mai à octobre, un entretien chaque semaine au minimum est conseillé tandis qu'en hors saison, un nettoyage mensuel sera suffisant. Sachez que la piscine naturelle n'est pas soumise à des règles d'hygiène et que vous pouvez gérer l'entretien comme bon vous semble.

Quel écosystème ?

L’écosystème de votre piscine naturelle doit être composé de plantes flottantes, purificatrices et oxygènantes, ainsi que des bactéries et des animaux qui vont transformer les déchets organiques de l'eau en nutriments assimilables par les plantes. Pour la faune, optez pour des puces d'eau, des insectes, des grenouilles mais également des escargots. Évitez cependant les poissons qui favorisent la venue des oiseaux. Ces derniers ont malheureusement tendance à endommager le revêtement des parois de votre piscine naturelle.

Posez toutes vos questions sur cet article

Vous vous posez une question sur l'article "Les piscines naturelles : un bassin bio dans votre jardin". Posez la sur qrmaison.com, notre site communautaire sur les travaux et la maison

Découvrez ces autres articles
Réagissez à cette article
Des questions sur vos travaux ?

Vous avez une question sur vos travaux ? Posez-les sur qrmaison.com. La communauté vous répond rapidement avec précision.

Posez votre question