Pose d’un joint de fenêtre : les éléments à connaître

Publié jeudi 08 février 2018 Commenter 0
fenêtres

Sommaire

Une question sur cet article ? Posez là sur qrmaison.com

La pose d’un joint fenêtre est une tâche obligatoire pour l’isolation et la sécurité des fenêtres. Toutefois, la méthode à appliquer n’est pas toujours évidente surtout si vous venez de connaître les bases de la menuiserie. Voici donc quelques conseils pour bien calfeutrer vos fenêtres.

Comment choisir son joint de fenêtre ?

Le choix de votre joint de fenêtre dépend surtout de votre besoin en termes d’isolation. Il est également obligatoire de connaître les matériaux avec lesquels votre fenêtre a été conçue afin de choisir le meilleur modèle adapté. De la même façon, le matériau de composition du joint est un critère à prendre en compte, et pas uniquement par rapport au coût que cela représente. Évidemment, les avantages d’un joint de fenêtre dépendent du modèle utilisé, mais surtout de la méthode d’installation. En sollicitant le service d’un professionnel dans la pose de joint, vous pouvez choisir le type d’isolation que vous souhaitez. Et d’ailleurs, vous pouvez faire des demandes de devis fenêtre en ligne pour évaluer facilement vos besoins.

Les avantages d’un joint de fenêtre

Les fenêtres jointées présentent de nombreux avantages. Les joints sont surtout utiles dans leur rôle d’élément imperméable. De ce fait, un joint d’isolation fenêtre bois limite l’infiltration d’eau en améliorant l’étanchéité de la menuiserie d’extérieure. C’est donc un bon moyen de lutter contre l’humidité sur les murs et en même temps d’éviter l’accumulation de moisissure. Le joint d’étanchéités fenêtre contribue également à l’isolation thermique. En effet, une paroi perméable limite la performance thermique d’une habitation. Elle favorise le développement des courants d’air, les déperditions de chaleur et autres ponts thermiques. En conséquence, votre système de chauffage dépensera beaucoup d’énergie pour pouvoir chauffer la maison. Par ailleurs, le calfeutrage fenêtre bois permet également d’isoler l’habitation de tous bruits venant de l’extérieur. C’est ce qu’on appelle l’isolation phonique ou isolation acoustique. Si l’installation d’un double vitrage est le moyen le plus sûr pour accentuer l’isolation phonique, elle nécessite un investissement supplémentaire. Pourtant, le même résultat peut être obtenu avec un joint d’isolation.

Les différents types de joint de fenêtre

Il est important de bien distinguer les différents types de joint de fenêtre pour mieux les adapter à vos menuiseries. Tout d’abord, il doit être adapté au matériau qui constitue la composition de la fenêtre. Nous pouvons donc classer les joints en trois catégories : joint de fenêtre en bois, joint de fenêtre en PVC et joint de fenêtre en aluminium. Leur nature se décline ensuite en plusieurs variétés : en mousse, en caoutchouc, en silicone et en métal. Chacun possède ses avantages comme ses inconvénients. Le joint en mousse par exemple est très facile à poser, mais sa durabilité est limitée dans le temps. Les joints en caoutchouc sont juste un peu plus durables. Il se présente comme un compromis entre l’entrée de gamme et le haut de gamme. Les silicones sont les plus résistants, mais cette qualité est compensée par son prix assez élevé. Et enfin, les joints en métal sont les plus flexibles et les plus résistants, mais ils sont également les plus coûteux. De plus, ils ne sont pas disponibles en magasin. Il faut faire une commande spéciale auprès des usines pour s’en procurer.

Posez toutes vos questions sur cet article

Vous vous posez une question sur l'article "Pose d’un joint de fenêtre : les éléments à connaître". Posez la sur qrmaison.com, notre site communautaire sur les travaux et la maison

Découvrez ces autres articles
Réagissez à cette article
Des questions sur vos travaux ?

Vous avez une question sur vos travaux ? Posez-les sur qrmaison.com. La communauté vous répond rapidement avec précision.

Posez votre question