Construire un mur en parpaing, un travail minutieux

Publié mercredi 01 janvier 2014 Commenter 1
Parpaings face alvéolée

Sommaire

Une question sur cet article ? Posez là sur qrmaison.com

Monter un mur en parpaing est une activité réservée aux bricoleurs assez expérimentés et/ou très soigneux. Voici les différentes étapes à suivre afin d’obtenir un mur parfaitement droit.

Avant de monter le mur en parpaings

Une réflexion est nécessaire afin de déterminer la façon dont on va monter le mur, assurer sa solidité et sa pérennité. Il faut décider du type de parpaing (la taille varie selon le type de constructions) que l’on souhaite utiliser et estimer le nombre de pièces à commander. Un parpaing coûte entre 1 et 1,5€, à quoi s'ajoute le prix de la livraison qui peut être assez élevé pour les grosses quantités.

Pour les murs porteurs, prévoyez obligatoirement des parpaings creux dans lesquels passeront les renforts verticaux en métal coulés dans les fondations. Notez qu’avant de monter un mur en parpaings, les fondations doivent être finalisées et sèches.

Plusieurs étapes sont à suivre avant de monter le mur à proprement parler. Par exemple, la découpe des parpaings dans le cas où vous auriez besoin de demi-parpaings à certains endroits du mur. Une meuleuse vous permettra de travailler rapidement. Il existe également des parpaings faits pour se couper facilement en deux. Prévoyez un seau d’eau pour nettoyer vos outils et préparez votre mortier (ciment, sable et eau) à la main ou avec une bétonnière si vous avez besoin de grosses quantités. Prenez avec vous des bâches de protection au cas où la pluie vous surprendrait et pour parer aux risques de gel durant la nuit. Le surplus d’humidité nuit grandement à la qualité du mortier, il faut donc être vigilant. En outre, comptez plusieurs jours pour que le mortier sèche si l’humidité est importante.

Préparer la zone où se tiendra le mur en parpaings

Les cordeaux auront ici un rôle prépondérant et vous permettront d’avoir des repères fiables. Plantez des piquets aux extrémités des fondations à raison de deux piquets par angle de mur. Tendez des cordeaux entre les piquets situés aux deux extrémités d’un même pan de mur. Etalez ensuite une couche de 3cm de mortier directement sur les fondations en suivant minutieusement l’axe du cordeau. A l’aide d’un niveau, tracez des marques avec votre truelle dans le mortier pour indiquer l’endroit où se trouvera la première rangée de parpaings.

Monter le mur en parpaings

La première rangée de parpaings est la plus délicate à poser car elle conditionne l’apparence et la viabilité du reste du mur. Placez d’abord le parpaing d’angle (si vous en avez un) puis placez les autres au fur et à mesure en laissant suffisamment de place pour les joints à venir (1cm environ). Utilisez régulièrement le niveau afin de vérifier le placement de parpaings, une équerre de maçon pour vérifier les angles (si besoin) et un fil de plomb pour attester de la verticalité du mur. Le côté alvéolé du parpaing se place toujours en dessous.

Pensez que les parpaings doivent obligatoirement être posés de sorte d'être croisés afin de solidifier l’ensemble. Le croisement doit être au minimum de 11 cm. Pour ce faire, un parpaing coupé en deux doit être mis au début et à la fin de toutes les rangées paires.

Les joints en mortier doivent être comblés régulièrement. La truelle vous permettra de tasser le mortier dans les joints ainsi que d’étaler une fine couche de mortier (3 à 5cm) entre deux couches de parpaings. Faites des entailles dans ce mortier afin de favoriser l’accroche de la rangée de parpaings à venir. Il faudra également enlever le surplus de mortier avec la truelle afin de garantir des murs bien lisses.

Finitions de ce mur en parpaings

Si vous souhaitez une finition dite « brute », creusez les joints de mortier obliquement à l’aide d’un fer à joints. Pour un mur avec une finition dite « enduite », il faudra frotter le ce dernier avec du polystyrène expansé pour égaliser la surface (égaliser la surface des joints par rapport à celle des parpaings).

Au-dessus de la dernière rangée de parpaings, déposez une couche de mortier bien lisse. Vous pouvez mettre par-dessus tout élément décoratif souhaité.

Pour aller plus loin

On en parle sur qrmaison :

Posez toutes vos questions sur cet article

Vous vous posez une question sur l'article "Construire un mur en parpaing, un travail minutieux". Posez la sur qrmaison.com, notre site communautaire sur les travaux et la maison

Découvrez ces autres articles
Cheville en métal expansible
Avec un mur en plaques de plâtre, il arrive qu'on se demande s’il est possible d’y... +
Réagissez à cette article
Commentaires
dajib 12 - il y a 2 jours
Répondre
Des questions sur vos travaux ?

Vous avez une question sur vos travaux ? Posez-les sur qrmaison.com. La communauté vous répond rapidement avec précision.

Posez votre question