La pose d’un escalier et sa balustrade

Publié lundi 06 mai 2019 Commenter 1
escalier et balustrade

Sommaire

Une question sur cet article ? Posez là sur qrmaison.com

Il existe de multiples types d’escalier, en aluminium, de divers types de bois, comme le hêtre ou le sapin, des escaliers en métal, en pierre, en verre, en béton ou bien même des combinaisons de matières. En effet il y a en à pour tous les goûts et les couleurs. Vous souhaitez installer votre escalier par vous-même, tel un professionnel, alors avant faire le choix du type d’ escalier qui correspond à vos envies et à votre demeure, voyons les étapes de la pose d’un escalier, afin d’évaluer si vos compétences, vos aptitudes ou votre volonté correspondent aux attentes de l’installation de cet escalier.

Les normes et conditions de la pose d’un escalier

En effet l’implantation d’un escalier contient des normes et des règlementations dans le but de restreindre la fréquence des accidents ou encore d’en affaiblir la gravité. Il existe donc une norme spécifique escalier concernant l’installation ou la rénovation d’escaliers. Ainsi une dimension des marches, pour l’équilibres des usagers, doit être soigneusement respectée. La hauteur normalisé et règlementaire des marches est comprise entre 16 et 21 cm. Concernant le giron, représentant la profondeur de la marche, doit être compris entre 21 et 32 cm. La longueur de la marche de l’escalier, l’emmarchement, est lui au minimum de 70 cm, afin d’éviter de monter ou de descendre de biais. N’hésitez pas à demander à un professionnel quels sont les techniques permettant de sécuriser au maximum un escalier. Comme un éclairage par exemple ou encore une barrière de sécurité pour les enfants.

Poser un escalier

Il vous faudra dans un premier temps préparer le mur qui réceptionnera l’escalier en fixant le tasseau qui soutiendra la dernière marche en marquant l’emplacement en vérifiant le niveau. Le tasseau doit être chevillé et vissé au mur. Avant la pose de l’escalier, réaliser l’assemblage si nécessaire à l’aide de colle et de vice en commençant par les tourillons, passant par le poteau et terminant par le quart tournant du bas de l’escalier. Ensuite, le positionnement de cet escalier, sans toucher les murs, en présentant la marche palière au-dessus du tasseau soutenant la dernière marche. A l’aide du mur de soutien, disposez l’escalier afin de marquer les emplacements au travers des trous percés dans le limon, puis retirer le. Maintenant seulement vous pouvez effectuer les trous sur les marques inscrites au mur en y plaçant les chevilles. Concernant l’installation définitive de l’escalier, faites vous aider d’une ou deux personnes, c’est important. Avant de le vissé, posez-le sur le tasseau et contre le mur et vérifiez son ajustement aux trous initialement percés. Pour une fixation totale, percez en deux points le tasseau par le dessous en évitant les points de fixation. A l’aide d’une clé plate intégrez des tirefonds de 60 mm. Par la suite vous devrez également installer la rampe en partant du poteau d’arrivée.

Posez toutes vos questions sur cet article

Vous vous posez une question sur l'article "La pose d’un escalier et sa balustrade". Posez la sur qrmaison.com, notre site communautaire sur les travaux et la maison

Découvrez ces autres articles
Réagissez à cette article
Commentaires
sucar - il y a 12 jours
Répondre
Des questions sur vos travaux ?

Vous avez une question sur vos travaux ? Posez-les sur qrmaison.com. La communauté vous répond rapidement avec précision.

Posez votre question