Le point pour bien choisir sa VMC double flux

Publié mercredi 12 décembre 2018 Commenter 0
Article VMC

Sommaire

Une question sur cet article ? Posez là sur qrmaison.com

L’envie de s’offrir une meilleure aération chez soi se fait de plus en plus sentir à l’heure où le changement climatique bat son plein. Seulement voilà, difficile de faire autrement que de recourir des systèmes d’aération classique. Pour l’heure, la fameux VMC double flux fait son entrée sur le marché. Elle représente un choix judicieux pour le confort qu’elle procure. Mais comment faire le bon choix ? En voici quelques idées.

Un modèle certifié

Pour rappel, une vmc double flux est une ventilation mécanique à double flux. Il s’agit d’un système d’aération assez simple par lequel on récupère la chaleur de l’air extrait à travers un échangeur. Cette chaleur sera transférée à l’air soufflé. L’air est alors extrait dans les pièces où il y a point d’eau et sera soufflé dans les pièces principales. Donc, en principe, il s’agit d’un échange de chaleur qui doit répondre à certains impératifs dont il convient d’en tenir compte. Certes, on ne choisit pas un VMC double flux au hasard car encore faut-il porter son choix sur un modèle certifié. Celui-ci reste quasiment indispensable pour garantir un appareil de qualité avec une bonne longévité mais aussi un appareil pouvant générer une faible consommation énergétique mais avec un rendement assez élevé. Il faut alors qu’il soit certifié Phi ou NF205.

Un modèle adapté au volume de la pièce

C’est l’un des critères indispensables lors du choix d’une vmc double flux. Le volume de la pièce joue un rôle capital dans la performance de ce système afin d’éviter une surconsommation en cas de sur-dimensionnement. Ce principe reste d’ailleurs logique car plus la maison est volumineuse, plus, l’air s’asséchera vite. Il est donc important de bien équilibrer le débit lors de l’installation. En d’autre mot, la surconsommation énergétique devient importante si on fait l’impasse sur le dimensionnement du débit. Ainsi, dans ce genre de situation, le recours à un professionnel doit être de mise au moment de l’installation. Cela afin qu’il mesure la pression de l’air via un anémomètre et pour qu’il puisse vérifier tous les paramètres afin d’anticiper une éventuelle surconsommation. D’autre part, le volume de l’appareil doit être aussi étudié au préalable car il va se placer dans le volume chauffé. Pour une hauteur de 1m, il faut songer à un modèle avec une largeur comprise entre 60 et 80cm.

Un modèle ayant un confort acoustique

Pour une pièce possédant un volume restreint, pas évident d’installer un appareil bruyant. Bien entendu, une VMC double flux silencieuse n’existe pas, en revanche, on peut tomber sur un modèle ayant un niveau acoustique assez faible. Ce confort est donc indispensable pour apprécier le service qu’elle nous rend et pour profiter d’une bonne aération sans que le bruit du ventilateur fasse du tort à ses oreilles. Ainsi, le mieux est de bien évaluer le bruit en vérifiant l’isolation acoustique des gaines. Bref, le ventilateur mécanique double flux connaît un engouement important de nos jours. Il présente de nombreux avantages : simples d’utilisation, gain d’énergie, gain de place et fonctionnel pour aérer les espaces dits principales comme le salon, le bureau et les chambres.

Posez toutes vos questions sur cet article

Vous vous posez une question sur l'article "Le point pour bien choisir sa VMC double flux". Posez la sur qrmaison.com, notre site communautaire sur les travaux et la maison

Découvrez ces autres articles
Réagissez à cette article
Des questions sur vos travaux ?

Vous avez une question sur vos travaux ? Posez-les sur qrmaison.com. La communauté vous répond rapidement avec précision.

Posez votre question