Quelles sont les étapes à franchir pour créer une entreprise de construction ?

Publié lundi 01 octobre 2018 Commenter 0
kbis entreprise

Sommaire

Une question sur cet article ? Posez là sur qrmaison.com

En France, le secteur de la construction connait une croissance fulgurante. Aujourd’hui, il enregistre un chiffre d’affaires dépassant les 100 milliards d’euros. Il n’est donc pas étonnant que de nombreux entrepreneurs veuillent se lancer dans ce milieu. Cependant, la constitution d’une société de bâtiment doit respecter quelques étapes avant d’obtenir le Kbis. Voici toutes les informations à connaître.

La création d’une entreprise de construction : aperçu sur les étapes essentielles

Créer une entreprise de construction et de rénovation ne s’improvise pas. En effet, cela nécessite le respect de quelques prérequis. Comme il s’agit d’un domaine spécifique, le dirigeant doit prouver qu’il dispose d’une qualification ou d’une expérience professionnelle pour assurer l’exercice de ce métier. Cette condition doit être remplie avant d’entamer les démarches nécessaires pour concrétiser son projet.

La première étape consiste à réaliser une étude de marché. Cela permet de connaitre l’offre de la concurrence et de récolter assez d’informations pour évaluer la viabilité du projet. Ces données serviront également à rédiger un business plan. L’élaboration de ce document est essentielle notamment si l’on prévoit de demander un financement à une banque ou auprès des partenaires financiers.

Une fois que les fonds sont réunis, il convient ensuite de choisir un emplacement et un statut juridique adapté au mode d’organisation souhaité. Mais avant d’immatriculer l’entreprise au RCS et de publier une annonce légale, l’entrepreneur a l’obligation de souscrire une assurance décennale pour être couvert contre les risques de dommages rencontrés lors des travaux.  Cette couverture permettra aussi de financer la réparation des éventuelles malfaçons.

Le Kbis : ses différents usages pour l’entreprise de bâtiment

Contrairement aux idées reçues, la publication d’une annonce légale ne marque pas la fin des procédures de constitution d’une entreprise. En réalité, l’entrepreneur doit encore obtenir son Kbis pour entreprendre d’autres formalités. En savoir plus sur www.k-bis.org. C’est le seul document qui atteste l’existence légale d’un organisme commercial et son immatriculation au registre de commerce.

En général, le premier exemplaire est délivré par la greffe du tribunal 2 à 7 jours après la création de la société. Il regroupe toutes les mentions portées au RCS telles que la dénomination de la structure, son numéro SIREN ainsi que toutes les informations concernant les dirigeants.

Valable durant trois mois, le Kbis sera utilisé pour réaliser différentes démarches administratives. Il est d’ailleurs l’une des pièces requises par la banque pour ouvrir un compte professionnel et pour débloquer les fonds après obtention d’un accord de prêt.

Par ailleurs, ce justificatif est également nécessaire pour prouver l’existence de l’entreprise auprès des fournisseurs lorsque celle-ci prévoit d’acheter des matériels pour effectuer divers travaux de bâtiments. D’autres formalités peuvent aussi nécessiter la présentation de ce document. Mais comme il n’est délivré qu’en un seul exemplaire, il faut faire une nouvelle demande de Kbis en ligne.

Posez toutes vos questions sur cet article

Vous vous posez une question sur l'article "Quelles sont les étapes à franchir pour créer une entreprise de construction ?". Posez la sur qrmaison.com, notre site communautaire sur les travaux et la maison

Découvrez ces autres articles
Réagissez à cette article
Des questions sur vos travaux ?

Vous avez une question sur vos travaux ? Posez-les sur qrmaison.com. La communauté vous répond rapidement avec précision.

Posez votre question