Comment réussir une première acquisition immobilière ?

Publié mardi 06 novembre 2018 Commenter 2
comment réussir une première acquisition immobilière

Sommaire

Une question sur cet article ? Posez là sur qrmaison.com

Réaliser son premier investissement immobilier n’est pas une tâche facile. Cependant, il faut prendre en compte que la création d’un patrimoine immobilier constitue à long terme une démarche à la fois rentable et un placement financier sûr. Cela permet de s’assurer une bonne retraite, mais aussi de réaliser un bénéfice en cas de revente. Beaucoup de personnes pensent à tort qu’il faut disposer d’un bon capital avant d’investir dans le secteur de l’immobilier. En réalité, il n’y a pas d’âge ni de capital minimum pour cela. Ainsi, les jeunes de 25 à 35 ans peuvent tout à fait construire leur propre patrimoine. Bien entendu, la réussite d’un premier achat implique une bonne culture financière ainsi que quelques prises de risques. Voici quelques méthodes pour optimiser ce type d’investissement.

Miser sur le locatif

L’investissement locatif fait partie des solutions envisageables lorsqu’il est question de réaliser un premier achat immobilier. C’est une bonne alternative si vous considérez l’évolution du marché actuel. En effet, il faut savoir que les prix au mètre carré dans certaines grandes villes telles que Bordeaux, Rennes, Paris ou encore Lyon sont en hausse. Ces métropoles ne proposent généralement que des habitations de petites surfaces et même les locaux annexes tels que les garages. Le fait d’investir dans le locatif vous permet ainsi différentes options pour la constitution de votre patrimoine. Vous pouvez, par exemple, acheter vos biens dans des villes telles que Nantes ou Lille. Celles-ci ont la particularité d’avoir une forte demande locative (rentabilité brute de 3 à 4,5%). Il est également possible de réaliser un plus grand investissement en créant une SCI. Cet investissement se fait généralement à plusieurs avec l’aide de proches, des amis ou des membres de la famille. Cette solution est encouragée par les banques en raison de ses avantages (plus de sécurité, caution solidaire entre les coemprunteurs).

Penser au crédit en plus de l’épargne

Afin de constituer votre capital immobilier, privilégier l’épargne constitue un moyen sûr. Cependant, il peut s’écouler plusieurs années avant que vous puissiez vous offrir un bien immobilier et c’est pour cette raison que souscrire un crédit immobilier peut se révéler être un choix judicieux. Effectivement, vous pouvez tout à fait vous servir de l’effet de levier créé par le crédit.

L’obtention du crédit

Pour obtenir un crédit immobilier, il est important de bien se préparer avant d’approcher les établissements de crédit. Disposer d’un fonds d’épargne, qu’il s’agisse d’un petit apport personnel ou d’un petit budget, peut se révéler être une bonne garantie. Quoi qu’il en soit, il faut montrer que vous vous êtes déjà engagé à épargner. En effet, si vous épargnez avant de souscrire un prêt, cela est considéré par les organismes de financement comme une bonne capacité de gestion. Les réponses de ces structures peuvent ainsi être plus favorables.

Les taux d’intérêt des offres de crédit actuelles

Avant de se lancer dans un crédit immobilier, il est utile de connaître les taux d’intérêt pratiqués dans les villes. Comme vous le savez, la hausse des prix dans le secteur immobilier est encore d’actualité. Néanmoins, les taux d’intérêt moyens restent assez bas : 1,2% sur 15 ans, 1,4% sur 20 ans et 1,6% sur 25 ans. Les meilleurs profils peuvent obtenir des taux planchers négociés avoisinant les 0,6% sur 15 ans, 0,7% sur 20 ans et 1, 3% sur 25 ans.

Ne pas négliger le prêt à taux zéro

Le PTZ ou prêt à taux zéro peut aussi constituer une bonne solution complémentaire de financement pour votre acquisition de capital immobilier. Il s’agit d’un prêt avantageux pouvant couvrir jusqu’à plus de 35% du prix total de l’investissement. Il avoisine les 56.000 euros, mais son obtention se fait sous certaines conditions, à savoir qu’il il faut notamment répondre à certains critères d’éligibilité et être primo-accédant. D’autres solutions peuvent aussi être envisagées en fonction de votre situation et de votre localité (prêt action logement pour salarié, prêt primo-accédant, prêt Paris logement, aide forfaitaire de Rennes Métropole, Nouveau Chèque Premier Logement de Marseille...). Bien entendu, pour chacune de ces solutions, le plus important est de bien choisir votre établissement de financement. Vous pouvez par exemple vous aider du site detective-banque.fr pour comparer différentes banques.

Posez toutes vos questions sur cet article

Vous vous posez une question sur l'article "Comment réussir une première acquisition immobilière ?". Posez la sur qrmaison.com, notre site communautaire sur les travaux et la maison

Découvrez ces autres articles
Réagissez à cette article
Commentaires
Ajstyle - il y a 5 jours
Répondre
Ajstyle - il y a 5 jours
Répondre
Des questions sur vos travaux ?

Vous avez une question sur vos travaux ? Posez-les sur qrmaison.com. La communauté vous répond rapidement avec précision.

Posez votre question