Ramoner régulièrement sa cheminée : une nécessité

Publié mardi 18 juin 2013 Commenter 0
Feu de cheminée

Sommaire

Une question sur cet article ? Posez là sur qrmaison.com

Avoir une cheminée donne tout de suite du cachet à une pièce mais pour y faire du feu, il faut avant tout l’entretenir pour éviter intoxication et risque d’incendie : le ramonage est nécessaire.

Le ramonage, une obligation légale

Selon la loi, toute personne utilisant une cheminée doit procéder à un ou deux ramonages par an. Ceux qui possèdent une cheminée brulant du gaz n’auront à le faire qu’une fois par an contrairement aux détenteurs d’autres types de cheminées. Sachez que ce ramonage doit être fait (ou au moins certifié) par un professionnel qui vous remettra un certificat. Cela aura notamment une importance certaine pour tout ce qui concerne les assurances. Une intervention de ramonage coûte généralement entre 40 et 70 euros mais comptez plus si la cheminée est particulièrement obstruée. Choisissez bien votre ramoneur le cas échéant et exigez qu’il soit certifié et ait de l’expérience.

Ramoner une cheminée, un gage de sécurité

Le ramonage est un acte important afin de protéger votre santé et votre habitation. Faire du feu lorsque la cheminée est obstruée entraînera des rejets de gaz nocifs dans la pièce (notamment du monoxyde de carbone). En outre, le risque d’incendie est réel.

A noter également qu’une cheminée bien ramonée vous fera faire des économies : vous brûlerez moins de combustible car le « tirage » de la cheminée sera meilleur.

Ramonage mécanique ou chimique ?

Le ramonage mécanique est le plus courant et nécessite l’utilisation de la fameuse brosse des ramoneurs que l’on appelle communément le « hérisson ». Cette technique garantit un ramonage de qualité. On peut procéder à ce type de ramonage par l’âtre ou par le toit. Si vous souhaitez ramoner votre cheminée, procédez comme suit : enlevez toutes les cendres et placez un drap et une bassine sous le conduit car de nombreuses salissures risquent de tomber lors du ramonage. Commencez avec un hérisson assez court pour évacuer le début du conduit de cheminée : faites un mouvement de va-et-vient et éliminez le plus de résidus possible. Augmentez petit à petit la taille du manche du hérisson. Finissez ensuite le travail en frottant les parois intérieures de la cheminée avec une brosse métallique. Nettoyez ensuite la zone de travail.

Le ramonage chimique demande beaucoup moins d’huile de coude. Il suffit en effet de placer des bûchettes spéciales au cœur de l’âtre : lorsqu’elles bruleront, elles entraineront une réaction chimique qui fera se désagréger la suie qui s’est installée le long des parois de la cheminée. Ceci n’est néanmoins que théorique et la plupart des études menées mettent en avant la relative inefficacité de cette méthode.

Pour aller plus loin

On en parle sur qrmaison :

Posez toutes vos questions sur cet article

Vous vous posez une question sur l'article "Ramoner régulièrement sa cheminée : une nécessité". Posez la sur qrmaison.com, notre site communautaire sur les travaux et la maison

Découvrez ces autres articles
Chauffage au sol
Chauffage électrique au sol
Le chauffage au sol électrique Pour améliorer le confort d’une pièce, notamment en... +
Démolition du mur
Casser un mur : une opération mûrement réfléchie
Abattre un mur peut être une très bonne idée afin d’obtenir de plus grandes pièces au... +
Câble électrique
Les sections de câbles électriques
Les sections de câbles électriques Un câble électrique est composé de différents fils et... +
Construction en briques monomur
La brique monomur, un confort optimal toute l’année
La brique monomur, reconnaissable à sa couleur orangée, s’utilise principalement pour la... +
Réagissez à cette article
Des questions sur vos travaux ?

Vous avez une question sur vos travaux ? Posez-les sur qrmaison.com. La communauté vous répond rapidement avec précision.

Posez votre question